Le Musée de l’Aviation vous accueille gratuitement en nocturne

DSC8260_W-1400x600

Samedi 21 mai 2016, à partir de 18h.

Un musée, ça n’a rien de figé, en tout cas pas pendant la Nuit des Musées. Ça bouge, ça s’illumine, ça fait du bruit, c’est vivant et c’est gai. Et c’est convivial aussi avec un barbecue dont les parfums devraient réunir autant les fans d’aéronautique que les moins fans, et les parents autant que les enfants. Sous les lampions et à la bonne franquette, le parvis du musée deviendra la place du village pour une soirée. Il y aura des tartes, des bonbons une tombola à 1 €. En jeu, un service de petit-déjeuner complet.

«Avec les animations, nous essayons juste de couvrir certains frais spéciaux, car l’entrée à partir de 18 h est gratuite pour tous. C’est le principe de la Nuit européenne des musées à laquelle nous participons depuis 3 ans maintenant » nous explique Patrick Dupuy. Le président de l’association a retroussé se manches pour aider à l’installation du jeu de lumières et de la sono. Il n’est pas seul les bénévoles se sont mobilisés pour préparer les lieux. «  Ils seront une trentaine environ pour accueillir et guider le public ». Dépositaires de la connaissance aéronautique, leurs avis éclaireront les néophytes et alimenteront les conversations de spécialistes. Beaucoup de Saint-Victoriens n’ont pas encore découvert le musée dans sa nouvelle dimension, avec le Tucano notamment, des costumes d’aviateurs, de vastes panneaux d’informations ou l’extraordinaire salle des 5000 maquettes. A l’étage, 5 rangées de 7 sièges de Boeing 777 sont alignés devant un mur de projection sur lequel des films de qualité seront diffusés avec un top son 4.1. Au programme, la patrouille de France, et des films fournis par Airbus Helicopters. Il semble que les liens avec le fleuron de l’aéronautique se développent régulièrement d’ailleurs. De fait, un espace d’exposition a été réservé aux sections modélisme, maquettes et philatélie du CE de l’entreprise.

« Avant, nous donnions l’impression d’être juste un hangar avec quelque aéronefs, maintenant nous sommes reconnus comme un vrai Musée et participons à des salons et journées découvertes. Les partenariats vont se développer ». Patrick Dupuy est fier du travail accompli par son équipe de bénévole et le fait savoir. « En venant en début de soirée, vous pouvez voir le musée à la lumière du jour. Mais à 21h, tout le monde sort, on éteint tout et on envoie les jeux de lumières et le son ». Si le top départ promet d’être le pic de la soirée, les visites nocturnes se continueront sans doute jusqu’à minuit.