Ce qu’il y a à connaître sur le bonus malus

Le bonus malus, employé essentiellement dans le milieu de l’assurance, est un coefficient de majoration-réduction (utilisé pour pondérer l’appréciation du risque à assurer un conducteur.). Voici ce qu’il y a à connaître sur le bonus malus.

Qu’est-ce que le bonus-malus ?

Le bonus-malus (coefficient de réduction-majoration) est un système de majoration ou de réduction du prime assurance auto que l’assureur applique. En effet, c’est l’état qui fixe la valeur et la modalité des calculs. Du coup, le bonus-malus permet aux conducteurs de voir leur prime d’assurance-auto variée. Le montant de la cotisation du contrat peut toutefois baisser ou augmenter, cela dépend du coefficient qui, étant le relevé d’information, lui permettra de se rétablir. Et ce même coefficient peut baisser en cas de non-accident responsable (en 2 ans).

Le bonus assurance auto

Ici, le principe est simple. Le conducteur obtient un bonus de 5 % s’il n’enregistre aucun sinistre responsable sur une année pleine. Lorsque le véhicule est garanti, le bonus annuel est de 7 %. Ainsi, le bonus-malus est multiplié par un coefficient de 0.95 réduisant donc sa cotisation de base. Également, les bonifications s’accumulent d’année en année pour atteindre un coefficient maximum correspondant à 14 ans sans accident. Le calcul de coefficient se fait en multipliant le 0,95 par le précédent. 

Le malus assurance auto

Contrairement au bonus assurance auto, le malus quant à lui offre 25 % au conducteur en cas d’accident responsable. Ici, le CRM est multiplié par 1,25, permettant au conducteur d’augmenter sa cotisation de base. À chaque sinistré responsable équivaut un malus et cela multiplie le CRM autant de fois que l’accident se produit. Son coefficient maximum s’élève à 3,50 et est minoré de 12,5 si la responsabilité est partielle (disons un malus de 1,125). Sur le CRM, les sinistrés non-responsables n’ont aucune influence.